“Pourquoi donc n’aime-t-on pas les chats ?

« Ça ne s’explique pas. », « C’est comme ça. ». Il faut pourtant bien donner quelque raison, histoire de montrer que l’on reste « humain »…”

« On n’aimait pas sa couleur.

On n’aimait pas son odeur.

On n’aimait pas son pelage… »


Texte de François David

Aux éditions Sarbacane

Une longue critique de Sitartmag ici.