Trois jours passés comme en huis-clos entre trois illustratrices, entre la Médina d’Oujda et l’Institut Français qui nous invitait, à l’occasion de la Cigogne volubile. Avec Judith Gueyfier et Carole Chaix, nous avons exploré le souk, entre la porte Abdel Wahab et le carré des bouchers, du quartier des coiffeurs à celui des potiers, dans la frénésie de l’avant-Ramadan, dopées de thé, de dattes et d’oranges pressées.

Un grand merci à Khadija Benaddi de L’institut français pour son invitation et son accueil.

 

Feuilletez ici les carnets de Judith et Carole :